Mode et philosophie

« En France, le philosophe est une figure familière. Notre imaginaire collectif associe chaque penseur à une oeuvre théorique, mais surtout à une présence incarnée : le timbre de la voix, l’allure du pas, les détails de l’habit.

Pour certains, il serait même possible de raconter toute l’histoire de la philosophie en la considérant comme un vaste vestiaire. Pour s’en tenir à la génération des années 1960, on pourrait retracer l’aventure intellectuelle de l’époque à partir de quelques vêtements : le col roulé de Michel Foucault, les pantalons râpés de Gilles Deleuze, les vestes en velours côtelé de Jacques Derrida ou les costumes en tweed de Claude Lefort (…)

Autant de signes qui fixent une texture rassurante sur des auteurs souvent intimidants. Autant d’images, aussi, qui nourrissent les biographies des grands noms de la philosophie. (…) » (Jean Birnbaum)

Et nous pourrions continuer ainsi pour d’autres personnalités: le polo noir à col roulé de Steve Jobs, le sweat marin de Pablo Picasso, les lunettes de Woody Allen, les turbans de Simone de Beauvoir…

Influences

« Il vaut mieux suivre la mode, même si elle est laide.

S’en éloigner c’est devenir aussitôt un personnage comique ce qui est terrifiant.

Personne n’est assez fort pour être plus fort que la mode. »

(Gabrielle Chanel)

FIMPH 2010 | mots de mode…

Des mots, des flashs, des souvenirs en désordre du Festival d’Hyères 2010

Villa Noailles / Oh Hyères ! / Dries Van Noten / waiting the shuttle to Villa Noailles… / une si « belle vue » / Here comes the sun / jeunes créateurs / plissés, origamis et trompe l’œil / Jean Paul Lespagnard et sa cabane en bois « dig on for Victory » / défilé place 1 rang H / waiting the shuttle to the party… / the Pink club / Absolut / Si poétiques Marité Mastina & Rolands Peterkops / Dress code noir et blanc ou black & white / Malcom Mc Laren was here… / Pierre Hardy / waiting the shuttle to Villa Noailles… / « We live in the first self-censor society » (Oliveiro Toscani) / les minaudières d’Olympia Le Tan / parcours au milieu des fantômes d’Emmeline de Mooij & Anne de Vries à la tour des Templiers / RIP Jean-Louis Dumas / mode et copyright: l' »appropriation art » et la question du ré-emploi dans l’acte créatif / une rencontre: Linus Ricard / waiting the shuttle to he party / Le Mambo club / des rires / Je découvre le photographe Walter Pfeiffer / On hallucine devant la pièce vidéo de Steven Klein « Your hallucination is now complete » / La collection « Magie noire » de Tsolmandakh Munkhuu remporte le prix du public / Alexandra Verschueren remporte le grand prix du jury / une rencontre: mon voisin de quartier, le talentueux Eric Giriat / fashion need Jean Colonna ! / une rencontre: le photographe Philippe Levy / sur la plage de l’Aygade Jean Pierre Blanc et Maida tirent des feux d’artifices à la lune / FIMPH 25 ans de rencontres/ Happy Birthday FIMPH !

Accessoires manifestes

Il y a quelques semaines, un journaliste irakien a lancé sa chaussure à la tête de l’ex-chef d’état américain George Bush.

D’autres ont suivis depuis…

Si le vêtement est un moyen de communication, d’affirmation de soi et parfois de contestation, plus encore est le jeté de vêtement

Séquence humour.

« Jeter sa chaussure « (Louboutin/Berlutti), exprime le mépris;

« Baisser son pantalon » (Marité & François Girbaud), exprime la soumission;

« Jeter son gant » (Causse), pour engager un duel;

« Lancer son chapeau » (Philip Treacy), en signe d’allégresse;

« Rendre son tablier (Gelbard & Facchinetti), en guise de démission;

« Jeter son bonnet par dessus les moulins » (Stephen Jones), dit de la jeune fille bravant la bienséance.