Jaime Hayon | OROLOG

jaime-hayon-5

A l’image des 4 typographies qui composent OROLOG, le nom de la marque horlogère qu’il a fondé avec ses deux associés, Jaime Hayon est un designer protéiforme.

L’homme que nous avons rencontré dans les salons privés du bon Marché est généreux. Par amour de la terre il a installé son atelier à Godella un petit village près de Valence. Il nous parle avec passion de ses enfants, du fromage et du vin “barricato” (en roulant bien les ‘r’ s’il vous plaît), qu’il fait lui-même et qu’il laisse vivre en fût pendant 24 mois..

jaime-hayon-2

Mais l’artiste du village, comme il se nomme, n’en est pas casanier pour autant, Miami, Nagoya, New-York, Paris, Tokyo, Milan ou la Russie sont les destinations où il s’est rendu ces derniers mois. Un style de vie ambivalent mais assumé et qui ressemble fort à l’esthétique hybride de ses créations.

Son actualité récente l’a amené à travailler sur de nombreux projets d’aménagement. Parmi ceux-ci, deux à Paris dont un bar à cocktail basé sur le concept japonais du wabi-sabi (la beauté des choses imparfaites). Ses choix se sont portés sur des matériaux contrastés, une laque jaune, la plus rare et la plus sophistiquée et du bois danois, avec ses imperfections, ses nœuds.
C’est ce même esprit wabi-sabi qui anime les créations de designers comme Yohji Yamamoto ou Comme des Garçons.

Jaime Hayon aime les contrastes et la sophistication, mais il n’est pas wabi-sabi pour autant dans sa démarche de création. L’industrie horlogère ne s’accommode guère avec cette philosophie…

Jaime voulait réaliser un petit objet précieux, spécialement une montre, mais avec ses associés ils en sont venus à dépasser cette idée et créer une marque.

Below: clients, Jaime Hayon and Angela Adams (co-founder of Orolog)

jaime-hayon

jaime-hayon-4 jaime-hayon-7

La collection, limitée à 1000 exemplaires, est basée sur deux modèles, un qui marie deux couleurs, baptisé « Chroma » et un second monochrome plus classique. Développé pendant 3 ans avec un petit atelier suisse, le boîtier en acier intègre un mécanisme Ronda du même niveau que celui des montres Cartier.

Cette collection bien que restreinte, n’exclut pas d’autres pièces et d’autres design en quantité plus exclusives (200 exemplaires environ).

jaime-hayon-6

C’est un montre “très honnête” de l’affordable luxury au niveau du prix (€ 750) et des matières utilisées. Une montre que j’ai dessiné pour “moi” dit Jaime Hayon et “pour les gens qui apprécient le design et pas que la mécanique”.

« L’important est de faire ce que l’on aime, ce contraste des éléments est le moteur de mon travail »— Jaime Hayon

 

Art | « autour du cou », Galerie kreo, opening night

galerie-kreo-1

An exhibition of limited edition necklaces made by designers, artists and friends of galerie kreo was shown two days ago in Paris.

« autour du cou » (around the neck) was a literary subject developed by Clémence and Didier Krzentowski, galerie Kreo’s founders, then each designers were ask to reinterpret and give their own vision of the necklaces.

galerie-kreo-22

galerie-kreo-16

galerie-kreo-20
« Knotted prearls » by Hella Jongerius, siilver and gold, 20 copies

galerie-kreo-2
Marie Chalmel, deputy general manager Issey Miyake Europe (right) with a friend

galerie-kreo-3
Didier Krzentowski galerie Kreo’s founder and Charlotte Gounant

galerie-kreo-4
Clémence Krzentowski, galerie Kreo’s founder


Elisabeth Quin wearing « Geometric » by David Dubois, chestnut wood (bois de châtaigner), 50 copies

galerie-kreo-5

galerie-kreo-11
« La corde au cou » by Fernando & Humberto Campana (the Campana brothers), hemp and gold strings, 20 copies

galerie-kreo-15

galerie-kreo-6
« Mina » by Elizabeth Garouste, bronze and gold, 10 copies

galerie-kreo-7
« Muneco » by Jaime Hayon, gold, 20 copies

galerie-kreo-10
« Frémissement » by Lee Ufan, gold, 20 copies

galerie-kreo-8
« Perles de Jaspe (left) et Perles de marbre (right) » by Ronan & Erwan Bouroullec, 10 copies

Each necklaces can be admired in brand new mirrors specially designed for the exhibition.

galerie-kreo-18
« Dogon » by Jean-Baptiste Fastrez, 8 copies

galerie-kreo-14
« Cratère » by Garouste & Bonetti, gold, 8 copies

galerie-kreo-19
« Papou » by Jean-Baptiste Fastrez, 8 copies


« autour du cou »
Galerie kreo | 31, rue Dauphine 75006 Paris
from November 29th 2012 to January 19th 2013

L’art en fusion

Quelques notes prises hier soir lors de la conférence tenue par Anne Bony à l’Institut Français de la Mode sur le thème Art et design


Anne Bony, chargée du cours de design contemporain à l’IFM et spécialiste de l’historie du design.

Stratégies de post-historicisme dans le design

Alessandro Mendini

– référence au divisionnisme et au baroque dans la création ci-dessous


Fauteuil Proust, 1978

Garouste et Bonetti

– Retour du mobilier en fer battu, désir de revenir à l’époque des cavernes, à la pré-histoire.
– Mouvement « barbare », leurs créations sont d’ailleurs vendues à la galerie de leur éditeur « En attendant les barbares ».
– Décor du Palace, le nom du duo de designers est alors sur toutes les lèvres, collaborations avec Christian Lacroix…
– Voir aussi

garouste-bonetti-lacroix


Mobilier créé pour la maison de couture Christian Lacroix, 1987

Philippe Starck

– Avec Richard III, il réinvente le fauteuil club
– Voir aussi les fauteuils « Les Maitres » ou Louis Ghost, édités chez Kartell

Patrick Jouin

– mixe tradition et modernité, au siège parisien de Van Cleef & Arpels il fait intervenir les métiers d’art du lambrissage et les staffeurs ornemanistes.

Histoire du kitsch, art du mauvais goût

Emile Gallé

– marqueterie extraordinaire

Francois-Ruper Carabin

– la figure humaine dans l’ameublement, « la sculpture fonctionnelle » (cf. Musée d’Orsay)

Penser aussi aux sites historiques où sont exposées des œuvres d’avant-garde, remember Jeff Koons à Versailles par exemple.

Une école du kitsch aux Pays-Bas

Une nouvelle génération de designers après Droog design et Lidewij Edelkoort, dont:

Marcel Wanders

– inspiré de l’univers fantastique

Wieki Somers

– High tea pot (ci-dessous)


High tea pot, 2003

Hella Jongerius

– Frog table (ci-dessous)


Frog table, 2009

Et puis…

Jaime Hayon (espagnol)

– collection Fantasy, pour Lladro

Radi Designers (français)

– extrusion du profil du chien… (ci-dessous)


Radi designers, Whippet bench, 1998

Un « art total » ou un autre aspect de la fusion entre art et design

Le design, comme un effet miroir de l’art

Le futurisme

– fondé sur le désir de poésie ouverte (c’est-à-dire non codifée) fusionnera ensuite avec différentes formes d’art (mobilier, vêtement, peinture, musique, photographie…), l’objet devient alors support d’expression.

Le cubisme

– n’a de repercussions sur le mobilier qu’en République tchèque avec notamment Pavel Janak.
– Voir aussi


Pavel Janak, chaise cubiste, 1912

Les Omega Workshops

Mouvement créé en 1913 par Duncan Grant et Vanessa Bell, fondé sur la littérature, la fusion entre art et ameublement et le refus de production en série.

De Stijl (Le style)

– revue néerlandaise fondée sous l’impulsion de Piet Mondrian, elle avait pour but de réunir architectes et artistes, prôner un art simple fondé sur l’orthogonalité et la couleur simple.
– Voir aussi


Gerrit Rietveld, maison à Utrecht, meubles et architecture se croisent de maniere orthogonale, 1924

Le Bauhaus

– est le résultat de la fusion en 1919, de deux écoles et concerne l’architecture, le design, la photographie, le costume.
– le travail de Marcel Breuer sur ces sièges est, pour lui, un travail sculptural. Contrairement à d’autres mouvements (les Omega Workshop par exemple) il y a dans ce mouvement un désir d’édition en série. Dans cette optique, Marcel Breuer utilise des tubes industriels, matériau peu cher.


Marcel Breuer, fauteuil club pliant (développement ultérieur du fameux premier modèle), 1927


Lena Meyer-Bergner, projet pour une couverture de chaise longue, 1928

Le Purisme

– Fondé, entre autre, par Le Corbusier
– Fondé sur l’art, puis autour de la revue l’Esprit Nouveau, il fallait repartir de l’objet et de la réalité. Donner un aspect dépouillé et épuré.
– De ce premier mouvement naîtra le Mouvement Moderne.

L’école Vkhutemas

– Ce mouvement soviétique réunissant les écoles d’architecture, de peinture et de sculpture, fut un centre important pour le constructivisme.
Vladimir Tatline et la valeur utilitaire de l’art
– L’avant garde fait cause commune avec la révolution.


Vladimir Tatline, contre relief d’angle, 1915

Union de l’art et de l’industrie (impression 3D)

– Grace à l’impression 3D, création d’éléments uniques avec des technologies super-innovantes (paradoxe de ces objets?)

Prototypage rapide: idée d’artisanat contemporain (alliant gestes, dessin et réalisation), ci-dessous Front design, Tokyo (2007) crée des pièces uniques réalisées par la main des artistes dont le mouvement est capté par des caméras et qui sont protoypés immédiatement au sein même du musée. Fascinant !

Art et objet associés

Les artistes s’intéressent à l’objet

Méret Oppenheim

– Par la dimension artistique allouée par Oppenheim, la tasse couverte de fourrure en perd sa dimension fonctionnelle.


Méret Oppenheim, le déjeuner en fourrure, 1936

Yonel Lebovici

– travaille sur le (sur)dimensionnement des objets du quotidien.


Yonel Lebovici, Lampe « Fiche male » (H: 36 cm, L: 71 cm), 1978

Le design comme l’art, en exposition

– Consulter les catalogues des expositions passées sur le sujet: Design en stock, Palais de la Porte dorée (tentatives de hiérarchisation de l’objet, lien), Mobi Boom, Musée des Arts Décoratifs (lien), Patrick Jouin (Centre Georges Pompidou), Matali Crasset, Living wood, galerie Thaddaeus Ropac (lien), Design contre design, Grand Palais (lien)

Le Modalogue | Weekly #14

Luxury packaging must go green

In an age of climate consciousness, consumers dislike over-packaging and wastefulness while preferring smart and economical solutions. Read it here.

Saks’ blog

A blog to promote luxury products – Saks Point of View is being used as a way to not only propel itself forward as a luxury brand, but also to act as a channel for the brands (…) having a blog is a good way to engage personally with a large number of people. (…) there is a desire to feel as though brand is talking specifically to them (…) Blogs connect with its consumers in a way that Facebook and Twitter accounts cannot. Read full article here.

44 pages de conseils vestimentaires d’UBS à ses employés..

Dress code – Pour les hommes, la créativité (…) n’est pas non plus à l’ordre du jour. Pour les femmes, une « tenue professionnelle classique unie de couleur anthracite foncé, noir ou bleu foncé » (…) est de rigueur.

Tant que la créativité sera considérée comme négative par ces professions, celles-ci ne connaîtront pas de « nouveau paradigme ». Et quid du beige de Céline pour les femmes? En voilà une couleur « propre sur elle » qui changerai la vie derrière les guichets et dans les bureaux.

Il est grand temps que les banques consultent les bureaux de style…

Lire l’article complet ici

Swarovski « so glam »

Crystal Castles – La semaine dernière Swarovski présentait au George V-Four Seasons les œuvres transversales (mêlant art, design, science et technologie) de son groupe de réflexion artistique Swarovski Crystal Palace où se côtoient les artistes Yves Behar, Diller Scofidio, Gisue et Mojgan Hariri, Tord Boontje, Michael Anastassiades, Arik Lévy ou Jaime Hayon.

Swarovski presented last week at the George V-Four Seasons some new artworks of Swarovski Crystal Palace (a crossover between art, design, science and technology). A creative think tank which combines the artist Yves Behar, Diller Scofidio, Gisue & Mojgan Hariri, Tord Boontje, Michael Anastassiades, Arik Lévy or Jaime Hayon.

Below some of my favorites

« Sparkle Shady » by Jaime Hayon

« The Ice branch » by Tord Boontje

A lire

Le supplément Luxe du magazine Historia. De la création du Ritz à l’emergence des champagnes Bollinger, une approche historique des différents domaines du luxe.

International Herald Tribune: Celebrating 10 Years Of Luxury Conferences. Une couverture dessinée par Karl Lagerfeld, en 2010 le luxe n’est pas seulement histoire de « savoir faire » mais aussi d' »héritage », 10 ans de conférences sur le luxe, 8 pays, 294 intervenants, 8520 mn de discussions emmenés par UNE Suzy Menkes. Chez votre marchand de journaux ou sur le web.

«The Art of Light and Crystal» publié par teNeues et qui retrace 10 ans de collaborations de ce projet créeé par Nadja Swarovski (ISBN : 978-3-8327-9416-3)