REFLEXION SUR LE LUXE#1: LUXE2019, LA PERTE DE SINGULARITÉ

LE TEXTE PUBLIÉ

THEY SHOOT LUXURY, DON’T THEY?
EN CETTE ANNÉE JE RETIENDRAIS CETTE ANTIENNE AUTOUR DU REJETON HYBRIDE FORMÉ PAR LE LUXE ET LE MARKETING, TELS GLORIA ET ROBERT, COUPLE AU DESTIN TRAGIQUE D’“ON ACHÈVE BIEN LES CHEVAUX” DE SIDNEY POLLACK.

ON ACHÈVE BIEN LE LUXE DANS UNE DANSE MACABRE OÙ L’ON CONFOND ET OÙ IL EST DIFFICILE POUR LA NOUVELLE GÉNÉRATION D’IDENTIFIER LA FRONTIÈRE ENTRE LE LUXE DE LA PUBLICITÉ ET LE LUXE EN TANT QUE PRATIQUE SOCIALE.

LA SÉMANTIQUE AUTOUR DE CE DUO CHIMÉRIQUE NOUS ENGAGE DANS UNE SOCIÉTÉ DYSTOPIQUE OÙ CHACUN SE JAUGE À L’AUNE DE SA “PANOPLIE DE LUXE” EN RÉVÈLE LES CONTRADICTIONS.

LES OXYMORONS “LUXE ACCESSIBLE”, “LUXE PREMIUM”, OU LE MOT-VALISE “MASSTIGE” (MASSE ET PRESTIGE) DÉCRIVENT UN LUXE DE LA PERFORMANCE ÉCONOMIQUE ET DE L’ÉPHÉMÈRE SOIT L’ANTITHÈSE DU LUXE SOMPTUAIRE, DÉRAISONNABLE ET IMPRODUCTIF, AUX PRÉOCCUPATIONS DE PÉRENNITÉ, D’EXCELLENCE ET DE SINGULARITÉ.

UTILISÉ DANS TOUTES LES FORMULATIONS, ÉPARPILLÉ FAÇON PUZZLE, EXSANGUE, CONTAMINÉ, LE LUXE PERD DE SON SENS, DE SA RADICALITÉ ET DE SON LUSTRE ALORS QU’IL DEVRAIT ÊTRE UN REPÈRE ASPIRATIONNEL.

CETTE DÉMOCRATISATION CRÉE DE CE FAIT DE NOUVELLES FRONTIÈRES, DE NOUVEAUX COMPORTEMENTS, L’ÉPOQUE EST AUX RÉVOLUTIONS.

NOUVEAUX TERRITOIRES ET NOUVELLE SÉMANTIQUE, IL Y AURA TOUJOURS CEUX.ELLES QUI SAURONT RECONNAÎTRE QUE LE LUXE C’EST LORSQUE L’INTÉRIEUR EST AUSSI BEAU QU’À L’EXTÉRIEUR…