Étonnantes icônes

Charlotte Rampling fait partie de ces femmes «mûres», quasi-intouchables, qui inspirent toute une jeune génération de photographes, réalisateurs et stylistes. Elles sont, grâce à leur rôles à l’écran, leur carrière, des femmes-fantasmes. Elles sont ces femmes dont l’image soutient la comparaison avec celle de la génération de leur filles. Qu’elles soient trashy-borderline ou bourgeoises coincées, leur statut leur confère respect et admiration.

Je viens de découvrir Charlotte Rampling en poupée manga (O_O), sans retouches, ni artifices, posant pour Jacques Bosser.

Jacques Bosser – Léona, 2008

Jacques Bosser - Léona, 2008

Ces femmes, plus que des stars sont des icônes, il y a comme le premier sens du mot l’indique, quelque chose de sacré, de religieux chez ses elles que la star n’a pas encore.

Il en va de même pour Isabelle Huppert aussi à l’aise avec Chabrol que Joachim Lafosse, aussi sublime dans La pianiste que dans L’ivresse du pouvoir. Jeanne Moreau, sulfureuse dans Les Amants, ambiguë dans Jules et Jim et à la voix incomparable, bien qu’appartenant à une génération précédente, témoigne du même respect. Et que dire de Jacqueline Bisset ou Lauren Hutton? Bref elles sont étonnantes.

Il ne reste qu’à souhaiter que Cate Blanchett, Kate Winslet, Kate Moss, Angelina Jolie, Gwyneth Paltrow ou Scarlett Johansson suivent la même voie.


Infos
Exposition du 22 janvier au 28 février – Galerie Phal – 26 rue Mazarine – 75006 Paris
Voir égalemment :
Juergen Teller x Charlotte Rampling (Louis XV) : ici
Sur le site de Purple Magazine : ici

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s