EVENT | PROENZA SCHOULER

proenza-schouler-bon-marche-18

POUR LES FASHIONISTAS, LEUR SUCCÈS À DEPUIS LONGTEMPS TRAVERSÉ LES OCÉANS… L’EXPOSITION QUI PREND PLACE AU BON MARCHÉ DEPUIS QUELQUES JOURS PERMETTRA AU PLUS GRAND NOMBRE DE DÉCOUVRIR LE TRAVAIL DE LAZARO HERNANDEZ ET JACK MCCOLLOUGH CRÉATEURS EN 2002 DE LA MARQUE PROENZA SCHOULER.

QUATRE VINGT MODÈLES EXPOSÉS (AUXQUELS S’AJOUTENT UNE COLLECTION CAPSULE EXCLUSIVE) PERMETTANT D’APPRÉHENDER L’UNIVERS D’UNE DES MAISONS REPRÉSENTANT LE LUXE EN VERSION AMÉRICAINE.

IMPRIMÉS TRÈS ÉLABORÉS, ALLANT D’UNE MODERNISATION DU STYLE « NATIVE AMERICAN » À DES INSPIRATIONS VENUES DE GERHARD RICHTER. UN IMPORTANT TRAVAIL SUR LA MATIÈRE ET UNE UTILISATION POUSSÉE DE LA TECHNOLOGIE SONT LES ÉLÉMENTS QUI DONNENT À LEURS CRÉATIONS UN CARACTÈRE SINGULIER SANS ÉQUIVALENT ICI EN EUROPE. RÉFÉRENCES CULTURELLES AU PASSÉ, ARTISTIQUES ET TECHNOLOGIQUES, UN MIX AND MATCH REFLÉTANT L’ÉPOQUE OÙ NOUS VIVONS.

PROENZA SCHOULER SONT SANS DOUTE AMENÉS À MARQUER LA PROCHAINE GÉNÉRATION DE LA MODE AMÉRICAINE COMME LEURS ILLUSTRES PRÉDÉCESSEURS AVANT EUX, RALPH LAUREN, CALVIN KLEIN OU DONNA KARAN …

AVEC UNE MODE AMÉRICAINE JEUNE, NÉE AVEC L’ÈRE INDUSTRIELLE ET CELLE DE NOTRE PAYS, RICHE DE CENTAINES D’ANNÉES D’HISTOIRE DU COSTUME SEMBLE S’INSTALLER DES CLICHÉS SUR NOS ANTAGONISMES. TOUT COMME LA FASHION WEEK NEW-YORKAISE HYPER CONNECTÉE ET LA SEMAINE DE LA MODE PARISIENNE QUI PRÉFÈRE CULTIVER, À DE TRÈS RARES EXCEPTIONS PRÈS, SA DISTANCE ENVERS CES LIAISONS QU’ELLE SUPPOSE DANGEREUSES POUR LA MODE.

ON CONSTATE, TOUT COMME AU CINÉMA, QUE L’AMÉRIQUE SAIT VÉHICULER UN DYNAMISME ET UNE ÉNERGIE SANS ÉGAL. LAZARO HERNANDEZ ET JACK MCCOLLOUGH SONT DE JEUNES CRÉATEURS POSSÉDANT LEUR MARQUE EN NOM PROPRE, DISPOSANT DÉJÀ  D’UN CERTAIN RAYONNEMENT INTERNATIONAL ET JOUISSANT D’UNE RÉALITÉ COMMERCIALE, UN ‘COMBO’ ASSEZ RARE PAR ICI.

proenza-schouler-bon-marche-19
proenza-schouler-bon-marche-20
proenza-schouler-bon-marche-21
proenza-schouler-bon-marche-22
proenza-schouler-bon-marche-23
proenza-schouler-bon-marche-24
LE FAMEUX PS1 EN VERSION POCHETTE MULTICOLORE
proenza-schouler-bon-marche-25
proenza-schouler-bon-marche-26
proenza-schouler-bon-marche-27
DEVINEZ QUI VIENT DÎNER CE SOIR? MME DELPHINE ARNAULT

CI-DESSOUS LA TRÈS ATTENDUE LA ROBE DE LA COLLECTION PRINTEMPS-ETÉ 2014, DONT UNE VERSION ÉTAIT DÉJÀ  PORTÉE PAR QUELQUES ADEPTES DE LA MARQUE CE SOIR-LÀ…

proenza-schouler-bon-marche-28

Modoscopie | Pièce d’Anarchive

 

Trois profils pour un design

Virginie organisait des évènements pour les marques de luxe lorsqu’elle à rencontré Déborah qui travaillait alors dans l’industrie du parfum. Priscilla, soeur de Déborah et designer, responsable des collections prêt-à-porter femme à Londres chez Vivienne Westwood, les a rejoint par la suite.

Elles toutes les trois quitté leur boulots respectifs afin de se lancer dans l’aventure Pièce d’Anarchive.

Univers: héritage et anarchie

Notre univers découle directement du nom de la marque, Archive pour tout ce qui a attrait au savoir-faire et à l’héritage. Cette saison la guipure est faite à Calais, les cuirs sont français. On fait appel aux meilleurs fabricants qu’ils soient français ou étrangers.

Ce n’est que cette saison que nous avons trouvé un fabricant avec lequel nous souhaitions développer notre chaîne et trame.

Anarchie parce que l’envie est d’insuffler des nouvelles techniques chez les fabricants, de pousser les traditions et dans les thématiques, de faire s’entrechoquer des choses différentes.

« L’envers devient l’endroit, on leur fait faire des choses qu’ils n’ont pas l’habitude de faire » (Deborah)

« Il s’agit d’une anarchie positive, portée sur le produit, avec l’envie de twister les choses » (Priscilla)

 

Cependant travailler avec les meilleurs reste un processus long a mettre en place mais nous avons réussi à posé nos fondamentaux auprès des fabricants, lors des deux premières collections. Désormais notre approche commence a être reconnue.

Sportswear de luxe

Bien sûr ce sont les détails sportifs, les inspirations venues des maillots de basket, les incrustations de biais, la résille, les détails fluos…

Mais il y a aussi le confort, des pièces qui ne sont pas « body conscious », mais qui ont plus à voir avec le vertige que l’on peut avoir lorsque l’on est en mouvement ou que l’on danse…

Communication et distribution

On essaie de conserver une certaine confidentialité, de trouver des manières de présenter singulières, d’avoir une communication conforme à la marque.

Nous sommes distribués depuis nos débuts chez Montaigne Market, Le Bon Marché, Merci et Colette, mais aussi chez Blake à Chicago, Louis à Boston et nous avons de bons retour du Japon, qui est un marché que nous allons suivre.

Une mode intello pour des filles cool

La femme qui porte Pièce d’Anarchive est comme nous, elle a simplement envie de vêtements confortables et élégants.

« L’idée est d’installer des codes, un discours qui corresponde a notre positionnement très haut de gamme » (Virginie)

 

On se projette dans nos créations, on les porte et faisons de multiples essayages au studio. Celles-ci se doivent d’être très portables et très qualitatives, des pièces très chères que l’on aurait envie de porter avec des baskets.

Nous recherchons cette envie de « cool », de casual et d’élégant à la fois.