Lucien Clergue, R.I.P

Lucien Clergue, décédé ce samedi était l’ami des plus grands (Picasso, Cocteau…), Edward Steichen lui fera découvrir l’Amérique à l’aube des années 60 et son œuvre prendra son envol.

Un travail photographique dont les nus sont empreints d’une certaine naïveté, d’un véritable amour de la nature et de la courbe féminine. Des photos sans ambition subversive où l’osmose des corps avec leur environnement naturel étonne et séduit. Des angles de vue qui mettent en valeur les pleins et les déliés du corps et  dont la composition suggère toujours un résultat très graphique où se mêlent courbes, angles et jeux de symétrie

Oscar Niemeyer, l’architecte brésilien avait dans son bureau une photo appartenant à la série ci-dessous réalisée par le photographe arlésien, représentant des bustes nus allongés flanc à flanc au bord de la mer. Les courbes de ces nus étaient en parfaite harmonie avec les lignes de l’architecte brésilien à l’origine de la capitale Brasilia.

Ci-dessous, Géantes d’Italie, Lucien Clergue

lucien-clergue-geantes-italie-p

 

A comparer aux courbes du théâtre populaire de Niteroi, Brésil par Oscar Niemeyer…

oscar-niemeyer-theatre-niteroi

Ci-dessous, vue de la structure de la Cathédrale de Brasilia dessinée par Oscar Niemeyer, shootée par Lucien Clergue , 1962-1963

lucien-clergue-cathedrale-brasilia-niemeyer

 

A comparer avec les graphiques compositions de la série Zebra, Nude Zebra-1, Lucien Clergue, 1998

lucien-clergue-nude-zebra-1

Hans Stern x Oscar Niemeyer | Follow the line

How to re-interpret the work of Brazilian architect Oscar Niemeyer in jewelry? Brazilian jewelers Hans Stern master that challenge perfectly.

A crazy challenge as M. Oscar Niemeyer is an icon of architecture, the man who designed the major public buildings in Brasilia at the beginning of the sixties.


La cathédrale de Brasilia

Founded 66 years ago by Hans Stern fleeing Nazi Germany, H. Stern has become an iconic jewelry house in Brazil.

Between the gigantism of the architecture and the small size of the jewels, H. Stern has found a link in order to convince Niemeyer. This link is the drawings of the architect, the ligne claire which has been beautifully reinterpreted, keeping the sensual curves so important for Mr. Oscar Niemeyer.

« It is not the right angle that attracts me, nor the straight line, hard and inflexible, created by man. What attracts me is the free and sensual curve – the curve that I find in the mountains of my country, in the sinuous course of its rivers, in the body of the beloved woman. »


Roberto Stern

La vidéo ci-dessous illustre le propos.