Un thé au sahara

7:00 ce matin comme vous tous j’ai appris la disparition d’Yves Saint Laurent.

Depuis j’ai cette chanson de The Police, Tea in the Sahara dans la tête tiré du très beau, roman Tea in the Sahara, de Paul Bowles.

Le rythme mélancolique de cette chanson, le Sahara, le Maroc(1) et la saharienne inventée par Yves Saint Laurent à l’aube des années 70 doivent résonner en moi.

Les paroles de cette chanson semblent coller au parcours du Maître incontesté, parti former avec Christian Dior et Gabrielle Chanel, la Sainte-Trinité de la Couture.

Tea in the Sahara, The Police

The young man agreed

He would satisfy their need

So they danced for this pleasure

With a joy you could not measure

They would wait for him here

The same place every year

Beneath the sheltering sky

Across the desert he would fly (…)

À celui qui a su satisfaire les femmes, qui ont dansé pour lui en robe Mondrian, en robes hippies ou en pantalon, qui ont attendu ses créations saison après saison. Son âme repose désormais au-dessus du désert de son enfance…

(1) sa grande source d’inspiration et lieu où seront conservées ses cendres (au jardin Majorelle)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s