« Ici et ailleurs », le temps par Pierre Arpels

Utilisés quotidiennement pour nos multiples besoins, nos téléphones multifonctions, iphones greffés à nos mains font de nous ce que l’on appelle un Homme Augmenté. Mesurant notre pouls, secrétaire virtuel, preneur d’images, assistant de notre vie sociale, l’un des principaux usage de ces terminaux reste sans doute, de nous donner… l’heure.

Paradoxe ou vision, la firme responsable du sus-nommé smartphone à mis au point ces derniers mois une… montre avec le souhait avoué de bousculer le monde de l’horlogerie.

Une preuve, peut-être, que la mesure du temps reste un élément essentiel de notre vie.  Du cadran solaire à la montre connectée l’Homme à toujours souhaité maîtriser le temps qui passe.

Depuis que l’Homme à fondé des sociétés, il observe le rythme de la vie (de la naissance à la mort), le rythme des saisons pour la culture aux champs, le temps qui le sépare du village voisin…

Mesurer le temps avec précision est affaire de mécanique.
Chez Van Cleef & Arpels les créations horlogères prônent aussi une dimension poétique, mesurer le temps est affaire d’histoires, de rencontres et d’émotions. La mécanique est au service de l’esthétique.

Sobre, la dernière réinterprétation de la montre Pierre Arpels (du nom de son créateur) au design ultrafin, dont le cadran semble flotter entre deux attaches vise, elle, à l’intemporalité.

Le temps et ses précieux instants, dernier luxe de notre époque, est pour le « garde-temps » de Van Cleef & Arpels une invitation au voyage à travers le temps et l’espace.

“Heure d’ici et heure d’ailleurs” telle une maxime, un vers, est inscrit sur le cadran. « Ici » est maintenant, « ailleurs » sera demain et vice-versa.

Le temps est insaisissable c’est ce qui le rend si cher, il est multiple. On le perd, on le gagne, il est assassin, il nous file entre les doigts. C’est le temps des amours ou comme le chante Aznavour

« Le temps qui va / Le temps qui sommeille / Le temps sans joie / Le temps des merveilles / Le temps d’une jour / Temps d’une seconde (…) Le temps et rien d’autre / Le tien le mien / Celui qu’on veut notre” (Le temps, 1964)

Une série de photos prises ici, à Paris et ailleurs (Saïgon, Marrakech, Marseille, New-York), des instants suspendus et passionnés tentent d’illustrer ces temps.

Des « ici »

vca-ici-buste copie vca-ici-carson copie vca-ici-guitare copie

vca-ici-legs-nb

Merci pour les photos à M. Philippe Margeault et Mlle Gaëlle Charles

Des « ailleurs »

vca-ailleurs-hcm-2 copie vca-ailleurs-maroc copie vca-ailleurs-mucem copie vca-ailleurs-nyc-4 copie

Van Cleef & Arpels, l’air du temps

La montre-cadenas créée en 1935 (mais baptisée sous cette appellation en 1938, après s’être nommée Agrafe) était à l’honneur cette semaine dans les salons privés de l’Hôtel George V.
Inspiré par la Duchesse de Windsor, le fameux bijou « mis au centre de plusieurs vitrines est ainsi replacé dans le contexte artistique de son époque” me dit Catherine Cariou, responsable du patrimoine chez Van Cleef & Arpels.
« C’est l’occasion pour nous de montrer que Van Cleef & Arpels n’est pas que le Serti Mystérieux ou des créations aériennes » ajoute-t-elle.

Vendue aux enchères il y a 4 ans pour près de 400000 francs suisses (estimée alors à 40000 francs) l’emblématique montre-cadenas fut portée par de nombreuses femmes de caractère dont Paulette Goddard, épouse de Charlie Chaplin ou l’actrice britannique d’origine indienne Merle Oberon.

Ci-dessous:

Montre-cadenas en or jaune et saphir, 1943 van-cleef-arpels-cadenas-7

Montre-cadenas à couvercle

van-cleef-arpels-cadenas-10

Bracelet Ludo, platine et diamants, de la collection de Barbara Hutton. Pendule en cristal de roche, 1934, une récente acquisition des archives dans un style moderniste à la « Palais de Tokyo » (construit en 1937) et montre-cadenas en platine et diamants, identique à celle portée par la Duchesse de Windsor.van-cleef-arpels-cadenas-15

Au mitan des années 30 la Maison de haute-joaillerie proposait des créations plus massives et architecturées en résonance avec les travaux de Mallet-Stevens, Le Corbusier ou Sonia Delaunay.

Montre de poche en platine, cristal, saphir et diamants, 1930van-cleef-arpels-cadenas-6

L’idée de cette installation est de montrer le profil très moderniste de certains bijoux de l’époque qui s’appelaient alors « roulements à bille », « caterpillar « ou encore « tuyaux à gaz » à la même époque que la création de la Pivoine et son style floral en Serti Mystérieux.

Publicité parue dans Vogue, 1936

van-cleef-arpels-cadenas-3

Ci-dessous clip Chardon en or jaune et saphir, porté par la Duchesse de Windsor, 1937

van-cleef-arpels-cadenas-8

Les minaudières, petits coffrets destinés à recevoir tous les accessoires d’une femme du monde (carnet de bal, rouge à lèvres, poudrier…) sont toujours fabriqués mais seulement sur-mesure, chaque compartiment étant fait selon les désirs de la cliente. Le jour elle était glissée dans un sac en tissu de soie ou shantung, le soir directement à la main.

Ci-dessous minaudière avec montre en styptor, or jaune et saphir, 1934. Le styptor fait partie des nombreux brevets déposés par Van Cleef & Arpels durant les années 30. Il s’agit d’un alliage d’argent et d’étain donnant l’illusion du platine. Veuillez noter l’ouverture dans la sac en tissu laisse entrevoir la montre.

van-cleef-arpels-cadenas-9

Les bijoux de chaque vitrines sont accompagnés d’un petit carton illustré, dit “pancarte” dans le jargon des archivistes.van-cleef-arpels-cadenas-4

van-cleef-arpels-cadenas-2 van-cleef-arpels-cadenas-1

Ces pancartes répertorient tous les bijoux et objets créés par la Maison depuis son installation Place Vendôme en 1906. Avec la première guerre mondiale les archives de 1906 à 1917 furent stockées en région parisienne et non récupérées.
Chaque pancarte comporte un numéro correspondant au numéro gravé sur le bijou, une gouache, le nom du bijou ainsi que le nom de son premier acheteur. Au dos on retrouve le poids de la pierre, du métal, l’atelier qui l’a réalisé, le prix à l’époque de sa fabrication, etc. soit “tout l’ADN du bijou”. Par confort d’utilisation toutes ces pancartes ont depuis été numérisées.

L’Ecole Van Cleef and Arpels | La tradition de l’excellence

Nichée au coeur d’un hôtel particulier du XVIIIe siècle, l’École Van Cleef & Arpels, ouverte depuis deux ans à l’initiative de Marie Vallanet-Delhom, la présidente de l’école, nous invite au sein de sa nouvelle adresse, place Vendôme. Un environnement où l’on se sent vite à son aise, tant les locaux sont étudiés avec raffinement et élégance. Du pur luxe tout en discrétion à l’image de la maison.

Nous sommes guidés le long d’une balade pédagogique au cœur de l’école, une évolution étudiée avec goût et ingéniosité.

Gemmologue

Van-cleef-and-arpels-gemmologue

l'école van cleef and arpels

Destinée à révéler une partie du monde très confidentiel de la Joaillerie et de l’Horlogerie, L’École Van Cleef & Arpels met en œuvre des rencontres intellectuelles avec des professionnels renommés, tels que des historiens, des gemmologues, des joailliers, des illustrateurs et bien d’autres.

Le but premier de cette rencontre? Donner une approche émotionnelle, sensorielle et professionnelle de ces métiers d’exception, partager une histoire et un savoir-faire unique avec un public venu du monde entier et découvrir les trésors de la grande maison parisienne. Une expérience de qualité aussi rare qu’exceptionnelle, aussi enrichissante que singulière.

l'école van cleef and arpels

blouse-école-Vancleefandarpels

cours-illustration-van cleef and arpels

l'école-van-cleef-and-arpels

l'école-van-cleef-and-arpels

l'école-van-cleef-and-arpels

L’École se dissocie par son programme pédagogique. Il se regroupe sous treize cours d’une durée de quatre heures chacun, dispensés en français et en anglais, répartis sous trois thèmes: l’histoire de l’Art, le Savoir-Faire, le Monde des Pierres.

Le succès de l’École Van Cleef & Arpels semble reposer sur la pédagogie professionnelle et innovante qu’elle offre à ses 2200 élèves.

bibliothèque-van-cleef-and-arpels

l'école-van-cleef-and-arpels

l'école-van-cleef-and-arpels

Texte Juliette Druelle + Karen N’Zila

Photos Juliette Druelle

Diamonds and pearls

Quelques photos prises lors de l’avant-première de l’exposition de bijoux d’Elizabeth Taylor chez Christie’s.

Des pièces d’exception offertes par ses proches, Michael Jackson, Richard Burton… Des pièces de toutes les époques et de tous les styles, du plus pur comme le diamant Elizabeth Taylor au plus exotique comme « la nuit de l’iguane ».


Collier diamants, XIXe siècle

Antique diamond necklace, circa 1830, $ 120.000-180.000


Broche diamants Prince de Galles, de la collection de la Duchesse de Windsor et broche diamants de couleur, diamants et platine (cadeau d’Eddie Fisher à l’occasion des 30 ans d’Elizabeth Taylor), 1959, Bulgari

The prince of Wales brooch (diamond brooch), circa 1935, from the collection of Duchess of Windsor with a colored diamond, diamond flower and platinum brooch (gift from Eddie Fisher for Elizabeth’s taylor’s 30th birthday), 1959, Bulgari.
$400.000-600.000 and $300.000-500.000


Cadeau de Michael Jackson, collier d’émeraudes et diamants, 1956, Oscar Heyman et Frères

Emerald and diamond necklace, 1956, Oscar Heyman & brothers (gift from Michael Jackson)
$50.000-60.000


Papillon art nouveau émail et pierres de couleur (opales, aigue-marine, ruby, émeraudes), 1900, Boucheron

Art Nouveau enamel and multi-gem (opal, aquamarine, rubies, emeralds) butterfly, 1900, Boucheron
$10.000-15.000


Diamants, émeraudes et perles de culture, David Webb

Diamond, emerald and cultured pearl, David Webb
$60.000-80.000


Cadeau de Richard Burton, pour la première du film « La nuit de l’iguane », 11 août 1964. Broche « la nuit de l’iguane », diamants, saphirs, or et émeraude, Jean Schlumberger, 1964, Tiffany & Co

Gift from Richard burton for the premiere of the film « the night of the Iguana », august, 11, 1964. The night of the iguana brooch, diamond, sapphire, gold and emerald, Jean Schlumberger, Tiffany & Co, circa. 1964
$200.000-300.000.

Au premier plan, bracelet Perelman, diamants et or (18k), 1986, Van Cleef & Arpels

Diamond and gold (18k) bracelet, Van Cleef & Arpels, 1986
$30.000-50.000.


Cadeau de Richard Burton, le diamant Elizabeth Taylor (33.19 carats) monté sur platine, 1968

The Elizabeth Taylor diamond (33.19 carats) mounted on platinium (gift from Richard Burton)
$2.500.000-3.500.000


Broche « Art Deco », diamants, 1926, Van Cleef & Arpels

Art Déco diamond bow brooch, 1926, Van Cleef & Arpels
$60.000-80.000


Cadeau de Richard Burton à l’occasion des 40 ans d’Elizabeth Taylor. Sautoir saphir et diamants, Bulgari

Sapphire and diamond sautoir, Bulgari, gift from Richard Burton for Elizabeth’s Taylor 40th birthday
$600.000-800.000


Cadeau de Richard burton, sautoir « Triphanes », kunzites, améthystes et diamants, 1973, Van Cleef & Arpels

Kunzite, amethyst and diamond « Triphanes » sautoir, Van Cleef & Arpels gift from Richard Burton
$70.000-100.000


Clip d’oreilles Portanova, Marina B, issu de la collection du baron et de la baronesse di Portanova

The Portanova diamond ear pendants from the collection of the baron and the baroness di Portanova.
$150.000-200.000


Cadeau de Richard Burton pour les 40 ans d’Elizabeth Taylor, collier Taj Mahal, Cartier

Indian diamond and jade pendant necklace, ruby and gold chain, Cartier
$300.000-500.000

Coktail poétique with Van Cleef

van-cleef-arpels-temps-poetique-2

Shake it ! De George Benson à Jay-Z feat. Alica Keys, le groupe invité nous a distillé un répertoire groovy à souhait.

Une nouvelle boutique sise à emplacement où étaient exposés le « vintage » de la maison à vu le jour chez Van Cleef & Arpels. Rien de mieux, alors, pour célébrer l’évènement, qu’un « petit » cocktail sur une place Vendôme baignée de soleil non?

Le nouvel écrin en question est dédié exclusivement à la Haute Horlogerie. On y retrouve les créations emblématiques Midnight in Paris, Le Pont des amoureux, Midnight Tourbillon Lac, des créations qui mêlent le savoir-faire de plusieurs corps de métiers et réunissent des matériaux d’exception.

van-cleef-arpels-temps-poetique-7

Bracelets acidulés sur les montres Charms S

van-cleef-arpels-temps-poetique-3

Au sein de la boutique, Le pont des amoureux

van-cleef-arpels-temps-poetique-5

van-cleef-arpels-temps-poetique-4

 

van-cleef-arpels-temps-poetique-8

Judith Godrèche, est passée faire coucou…

 

Ateliers de Jean Marc Wiederrecht, Maître horloger

Un voyage organisé par la maison Van Cleef & Arpels, proposant d’assister à trois événements majeurs dans la ville de Genève, chef-lieu du canton éponyme. Dans l’ordre, une visite de l’atelier Agenhor du Maître horloger Jean Marc Wiederrecht, une visite du SIHH (Salon International de la Haute Horlogerie) et une dégustation de fondue…

Il est nécessaire de porter son regard sur les autres domaines du luxe. Les hommes et les femmes qui s’habillent chez les couturiers sont aussi les clients des enseignes de la place Vendôme. Poésie, histoire, technologie et savoir-faire sont des termes communs à la Haute Horlogerie et… à la Haute Couture.

Nous avions rendez-vous à 6:30 du matin place Vendôme… S’en fût un solide petit-déjeuner à l’aéroport, accompagné de la régulière discussion sur la meilleure série US du moment avec Livia et Thomas. Un Airbus A321 plus tard et un petit trajet en autobus et nous voilà sur le seuil d’un des plus importants ateliers de construction horlogère.

D’emblée la rencontre avec le maître s’établit sur de bonnes bases. L’homme est affable. En quelques mots il nous présente son atelier, son entreprise familiale à taille humaine (une vingtaine de personnes travaillent pour Agenhor dont sa femme et son fils). Atelier-Laboratoire car c’est l’impression que donne l’endroit, grand bâtiment dans la nature, respectueux de l’environnement, murs blancs, grandes baies vitrées, on est loin de l’artisan arc-bouté sur son établi patiné par les ans, éclairé uniquement par la maigre lueur d’une lampe de chevet…

Montres et des merveilles

Dans ces salles c’est parfois plus d’1,5 millions de fournitures qui sont stockées, « l’avantage en horlogerie c’est que les pièces sont petites ! » nous confiera-t-il dans un éclat de rire.

Jean Marc Wiederrecht aime les contes, il aime apporter de la poésie à ces pièces mécaniques. Une montre Van Cleef issue des ateliers Agenhor est aussi belle sur le cadran qu’à l’intérieur de celui-ci.

Tel un couturier qui apporte autant de soin a l’envers du vêtement qu’à l’endroit, notre hôte aime à sculpter sur ces pièces mécaniques des féeries, dépasser la simple fonction pratique. Dès lors les rouages prennent des formes poétiques (voir dans la vidéo ci-dessous)!


D’ailleurs l’intérieur d’une montre ne ressemble-t-il pas un peu à de la dentelle?

vca-aghenor-1

 

Avec ces outils, de ces ateliers sortiront des produits mécaniques nés d’une envie, d’une histoire…

L’expansion ?

Jean Marc Wiederrecht y a pensé, il pourrait répondre ainsi à une demande croissante, mais se serait alors sacrifier à ses critères d’excellence, ceux qui ont fait la réputation de son entreprise et assuré une collaboration de 20 ans avec Van Cleef & Arpels.

Ci-dessous une longue vidéo, où vous verrez les explications passionnantes concernant le fonctionnement compliqué de la montre le Pont des amoureux de Van Cleef & Arpels. Deux « amoureux » symbolisant les aiguilles (heures/minutes) se rapprochent le long d’un pont tout au long de la journée. À minuit enfin, ils se retrouvent face à face pour un baiser fou d’une minute avant de repartir chacun de leur côté. Vous y croiserez aussi de jeunes artisans, ceux qui assemblent et élaborent ces magnifiques garde-temps.

A voir également Stanislas de Quercize, Van Cleef & Arpels CEO recevoir un prix, le quatrième, pour Le pont des amoureux.

Haute-Joaillerie | Voyages extraordinaires

Ci-dessous œuvre originale de Ruben Alterio sur une idée d’Alfredo Arias pour Van Cleef & Arpels (n°222/350)
Quatre romans de Jules Verne que la maison Van Cleef & Arpels à illustré, à sa manière, en créant 174 bijoux cette saison. Nous voilà invités à prendre part à des périples qui nous ferons voyager pendant Cinq semaines en ballon, nous mèneront en Voyage au centre la Terre, nous entraîneront au fond des océans à Vingt mille lieux sous les mers et pour finir nous conduiront vers un fantastique voyage De la Terre à la Lune…
Des paroles, des paroles, des paroles comme toujours chez Van Cleef, de la narration, des histoires pour nous émerveiller. À l’heure des inquiétudes et des crises, les maisons de luxe se doivent de sublimer le réel et de faire plus que jamais, preuve de créativité, d’audace et être porteuses de rêves.
Après Califormia Rêverie, Oiseaux de Paradis, les saisons précédentes, la maison sise 22 place Vendôme nous a présenté Voyages Extraordinaires, dont voici quelques photos.


Le bestiaire, une des identités de la marque, s’est enrichi avec l’éléphant (ci-dessus), mais aussi des lémuriens, des perroquets, des ours polaires, des manchots, des dauphins et des pélicans. Une vraie Arche de Noé non ?



Une raie manta, très florale

Rendez-vous en septembre lors de la Biennale des Antiquaires. La collection complète sera exposée de façon dramatique et féérique. Une mise en scène d’Alfredo Arias oscillant entre Jules Verne et Méliès tout en respectant l’univers si féminin de Van Cleef & Arpels sera présentée pour l’occasion. On nous promet la présence du Nautilus et peut-être du Capitaine Némo…

 

Luxe et fantaisie

N’y a-t-il que les marques de luxe pour allier avec brio fantaisie et communication ?

Hermès confie les images de son catalogue 2010 au photographe britannique Tim Walker. Ce dernier, crée des situations oniriques, abracadabrantes voire surréalistes, amenant la communication de la marque sur un plan artistique et à l’accès un peu hermétique (devenant par là-même sélectif et éloignant toute comparaison avec d’autres marques) en parfait accord avec l’image du sellier de la rue du faubourg Saint-Honoré.

Hermès à travers ses catalogues véhicule chaque saison du rêve, de la culture sur le savoir-faire quasi ancestral de ses artisans et de la création artistique. Rêve, relation au temps et subjectivité, trois composantes essentielles du luxe.

hermès-pe2009-2

hermès-pe2009-1
Le monde d’Hermès, printemps-été 2009, couverture et page intérieure de Tim Walker

hermès-pe2009-3
Le monde d’Hermès, printemps-été 2009, page illustrant le travail du malletier « protégeant » les coins des valises

Pour leur collection California Rêverie inspirée de la côte ouest américaine et composée de sautoirs et bagues cocktail festives, la maison de haute-joaillerie Van Cleef & Arpels à aussi usé de la fantaisie dans sa communication. Moins abstrait qu’Hermès mais néanmoins subtil, la maison centenaire à opté pour une légère modification de logo délaissant la colonne Vendôme pour un… palmier ! Fantaisie certes, mais en parfait accord avec le thème de la saison.

van-cleef&arpels-logos

Ci-dessous, quelques photos prises lors de la présentation Place Vendôme, de la collection California Rêverie.

van-cleef&arpels-3
Collier Ginko « California Rêverie » en or gris diamants brillant, baguette, boules turquoise et perles de culture blanche.

van-cleef&arpels-4
Clip Flamingo « California Rêverie » en or gris, diamants brillant, saphirs roses et rubis, onyx et grenat mandarin de 26,73 cts

van-cleef&arpels-2

van-cleef&arpels-5

Clip Paysage d’Opale « California Rêverie »pierre double face pesant 100,11 carats sertie sur des saphirs parfaitement appairés et rehaussée de deux palmiers en diamants. Ce clip révèle à l’arrière un troisième palmier et une ceinture de saphirs jaunes.

Le luxe est aussi un terrain d’expérimentation et d’audace, comme le fût la Haute-Couture dans ses grandes heures. Certaines marques « dites de luxe » négligent ou font fi de cet élan, de cette audace ou de cette fantaisie et optent pour un discours trop terre à terre et urgentiste (avec parfois l’alibi du 2.0) Vouloir aller plus vite que les autres vous place dans une logique de comparaison et vous exclu automatiquement d’une démarche de véritable marque de luxe.

À l’image de certaines vieilles familles célèbres, aristocrates et excentriques, fantaisie et luxe forment un couple étonnant et parfois inattendu. Subtilement accompli ce mariage est générateur d’une dynamique élitiste confortant l’image de marque dans la catégorie luxe. En bref, cessons de nous prendre au sérieux !

INSTANTS PRÉCIEUX, SALON DES BELLES MONTRES 2008

DÉCOUVERTE CE WEEK-END,  GRACE À MON AMI JEAN-YVES MARIEZ (DESIGNER POUR LA MAISON VIANNEY HALTER), DU SALON DES BELLES MONTRES. CI-DESSOUS QUELQUES PHOTOS DE RENCONTRES EXCEPTIONNELLES DANS CE FABULEUX MONDE DU LUXE QU’EST LA HAUTE-HORLOGERIE.

RÉTRO-FUTURISTE: MODÈLE ANTIQUA À CALENDRIER PERPÉTUEL, DITE AUSSI « MONTRE DU CAPITAINE NEMO »

Lire la suite « INSTANTS PRÉCIEUX, SALON DES BELLES MONTRES 2008 »