Tag ! Tag ! Tag ! | Commedia della moda

tag-tag-tag-silouhettes

Un titre mitraillette, pour illustrer l’activité frénétique et étonnante de certains streetstyleurs japonais pendant la dernière fashion week.

Clic-clac on se retrouve dans le Canon, puis on se soumet à un petit interrogatoire en bonne et due forme:

« Quelle est la marque de vos chaussures, de vos chaussettes, de votre pantalon, de votre chemise, de votre manteau, de vos lunettes, de votre écharpe… », le tout est consigné consciencieusement dans un petit carnet. C’est qu’au Japon le streetstyle c’est sérieux.

Tag ! Tag ! Tag ! Tag ! Tag ! Tag ! Me voilà donc taggé de haut en bas, réduit par le streetstyleur industriel à une succession de labels (Acne, Kris Van Assche, Le Coq Sportif, Junn J., etc.). Nous sommes tous des labels, étiquetté-classé-rangé !

Est-ce le désir brûlant d’être pris en photo qui accentue la multiplication, lors des fashion week, de ces Inc(r)oyables et Me(r)veilleuses du XXIe siècle, véritables paons aux tenues-amalgammes, freaky-looks constitués d’un amoncellement hétérogène (souvent) de pièces de créateurs. Que reste-t-il alors de la personnalité, de l’allure, voire du style ?

Il reste de tout çà le spectacle, le spectacle de la mode, un spectacle de mode dans la rue, la Commedia dell’arte devenue Commedia della moda !

Rockabilly chic

reporter-adeline-andré-couture-aw-2010-11

Etonnant contraste entre le style très apprêté  de cette journaliste américaine assise à mes côtés et le défilé monacal d’Adeline André que nous nous apprêtons à voir.

Contraste encore avec cette réinterprétation de la Pompadour, coiffure banane masculine emprunté aux rockers et arboré par cette jeune femme au style très apprêté.

Avec son maquillage plutôt classique, voire un peu « dame », son petit col rapporté en fourrure et son manteau vintage, elle développe un style tout en contraste: « rockabilly-chic ».

Street Mood | Fade to grey

J’ai rencontré Etienne non loin de la rue Cambon.

Étudiant aux beaux-arts en Normandie, Etienne est de passage à Paris, il s’en « grille une » avant de se rendre à un casting. J’ai flashé sur son aura mélancolique, son look de James Dean cold-wave ainsi que la palette toute en nuance de gris de sa tenue.

etienne-leclerc-1

Bande son « We want war » des These new Puritans.

Affiche de Wim Crouvel, 1964

Bâtiment de l’école du Bauhaus
James Dean
Les membres de Joy Division

album-fade-to-grey-sp

À propos des Street Mood
Un look, des images, de la vidéo, de la musique… un mini e-mood board spontané

Le Modalogue Weekly #5

Des blogs, du streetstyle, de la photo, de la lingerie, Google, etc.

Kingdom of Style : un blog de mode, style, etc.
Nast : un blog de streetstyle où vous y trouverez des portraits, pour le style ou pour celui ou celle qui l’incarne, des textes, des histoires, de l’art, de la mode, un air de Paris…
Purple : quand Oliver Zahm se décide à passer son magazine online…
Karen Kooper : la vidéo envahi le web, le site de cette journaliste contient des vidéos et photos de défilés. À suivre également son Twitter et son Flickr.
We heart it : à la manière de ffffound, un site où l’on peut bookmarker des images (social images bookmarking), une bonne dose d’inspiration quotidienne
La série « Mature » d’Erwin Olaf, à travers les poses de mamie Helena C., mamie Christy T., … le photographe nous interroge avec un poil de provocation sur le corps exposé et la relation que l’on entretien avec celui-ci.
Cerruti ou le retour d’une belle endormie, à lancé son nouveau site web, il y a quelques semaines

Cette semaine grâce à Harvey j’ai découvert le site de Britta, ses modèles fantaisistes, coquins et créatifs:

Britta Uschkamp lingerie :

Best of links
Le Best of link de la quinzaine revient sans conteste à Google source:life. Ce lien que j’ai redécouvert enfoui dans mes bookmarks, dévoile une partie de la riche photothèque du défunt magazine Life, le tout hébergé par Google.

Google source:life : Saisissez, par exemple, « Hermès » et admirez les superbes réalisations des années 50 du sellier le plus chic de la planète.

Robe Hermès « trompe l’œil, (c) Gordon Parks (1952)

(c) Gordon Parks (1952)

Twiggy (version 2008)

Il y avait cette photo prise lors du Festival de la Mode à Hyères en avril dernier, la première personne que j’ai photographié en fait.

Elle a un je ne sais quoi cette jeune fille. Ses cheveux très courts, son sourire, le tee-shirt Velvet Underground & Nico, le gilet loose, une dégaine quoi !

C’est vrai que cette jeune fille à un petit air de Twiggy non?

et la version 60′

twiggy

Deux sites à découvrir

Deux sites intéressants dont je voulais parler depuis un moment, deux sites traitant de la mode telle qu’on peut la voir dans la rue.
D’un côté les rues de New York city, le Sartorialist, un blog mode comme je les aime sans trop de bla bla avec des photos prises par l’oeil aguerri, juste et sensible de Scott Schuman et qui me fait croire quotidiennement que TOUS les New-Yorkais sont des dandys. MON site référence.
Dans un registre tout à fait différent, en tout cas dans le style, le site Hel-Looks compile des photos prises par Liisa Jokinen and Sampo Karjalainen dans les rues d’Helsinki, royaume du second-hand. À l’origine de tout çà, le désir de promouvoir les jeunes designers islandais, mais aussi d’encourager les gens à s’habiller de façon personnelle et de créer leur propre style. À la vue des photos c’est chose faite, car on y voit des associations de couleurs inhabituelles, des « mix and match » audacieux et des réflexions intéressantes sur le rapport qu’entretiennent les interviewés avec leurs vêtements.

Si vous êtes en mal d’inspiration, plutôt qu’un long discours, visitez ces deux sites et consommez sans modération.